Comme chaque année, Jon Zwikel et Luc Tardif se sont prêtés à l’exercice des questions-réponses aux supporters. Un exercice que le président en charge de la D1 et le coach prennent plaisir chaque année à vous répondre. Merci pour votre participation

 

 👉🏻 Christophe Garcia : Avant toute chose merci et félicitation pour le titre de champion en cette année difficile pour le club. La gestion de la crise a été magnifique. Concernant l’année prochaine, la stabilité de l’effectif semble être la priorité en cette période de transfert (excellente décision). J’aurai trois questions :

1/ Doit-on s’attendre encore à une ou deux arrivées (défenseurs ? Joueurs étrangers ?) 

Luc Tardif : Non pour l’instant mon recrutement est terminé. Je suis très satisfait de l’intersaison, on a su garder la majorité des joueurs que je souhaitais renouveler.. tout en ajoutant du sang neuf. J’ai ciblé certains profils déjà depuis plusieurs saisons et je suis très satisfait qu’ils rejoignent le groupe cette année. On a encore une équipe très jeune mais c’est ce que je souhaite. 

 Jon Zwikel : Non, c’est terminé pour le moment. Nous avons 5 étrangers de haut niveau, et voulons continuer à donner des responsabilités à nos jeunes français. Pour moi la D1 doit servir à ça, développer. On a un super coach pour ça. Chaque année, nous essayons d’avoir plus de Français. Avant, c’était dur de les attirer, ça l’est de moins en moins, et cette année, nous avions même le choix. Alors on avance, sans écouter les donneurs de leçons. On fera un point en novembre. Dernière chose, il nous parait raisonnable d’avancer prudemment, les conditions de reprises ne sont pas encore connues. Il y a encore de l’incertitude. On se doit de gérer prudemment.

 2/ Quel est l’objectif affiché pour la prochaine saison sachant que des clubs comme Neuilly ou Cholet, entre autres, font de gros recrutements ?

 Luc Tardif : Les objectifs finaux ce n’est pas ça l’important et ce n’est pas ça qui m’intéresse. Lorsque tu commences une compétition, tu veux aller le plus loin possible, c’est une évidence. En tout ça l’est pour moi. Ce que m’intéresse c’est de continuer le travail fait avec les joueurs l’an dernier. On a travaillé fort sur les détails individuels pour être plus compétitifs dans tous les aspects du jeu match après match. Je dirai même entraînements après entraînements. Les gars ont bien progressé mais il reste encore beaucoup de boulot. C’est la raison pour laquelle je souhaitais garder le même groupe. C’est un bon groupe, composé d’individus déterminés à progresser. 

Jon Zwikel : Notre objectif est comme chaque début de saison de nous battre pour une place en PO. On sait bien que dans cette division, les équipes sont tellement proches qu’ensuite tout est possible. Nous sommes encore un jeune club de la Division, chaque saison, il y a beaucoup de clubs qui recrutent plus fort que nous. Mais nous prenons nos décisions par rapport à nos moyens, et non par rapport à ce que font les autres. La saison dernière a été une souffrance pour le sport. Heureusement, elle a été couronnée d’un rayon de soleil pour le hockey Marseillais. Le titre ne va pas nous faire perdre la tête et nous faire penser que nous sommes devenus un favori de D1. On essaye de construire, de progresser, au mieux, chaque année, avec nos moyens.

 3/ Après cette année sans public, quel est l’état financier de notre club à ce jour. Le budget a-t-il été revu à la baisse ou bien est-il stable pour l’année 2021/2022 ?

Jon Zwikel : Le club s’est battu pour survivre. Plus de modèle économique pour la D1, sans public, plus de licenciés, nous aurions pu tout perdre. Grace à la ténacité des dirigeants, aux performances des joueurs, à la fidélité de nos partenaires, supporters, et licenciés, ensemble, nous allons réussir à sauver le club.

 👉🏻 Alain Steva : : En plus des questions proposées par Christophe Garcia et dont je suis aussi curieux des réponses, j’ajouterai :

1/La crise sanitaire n’a pas permis aux fans de fêter le titre comme il se doit. Sans tomber dans le tour du vieux port en bus à impériale, peut-on s’attendre à des festivités pour fêter ce titre, maintenant que les mesures sanitaires sont assouplies ? 

Jon Zwikel : C’est dur de faire quelque chose maintenant, les joueurs sont repartis en grande majorité. Nous ferons quelque chose à la reprise, mais sans tomber dans l’excès, car à la reprise, nous serons déjà plus focalisés sur nos prochains objectifs que sur les résultats passés. Mais nous ferons quelque chose pour marquer le coup, avec nos supporters. Ne pas avoir pu fêter le titre avec nos supporters a été une souffrance énorme. 

2/ Plus globalement, une “fan experience” particulière est-elle prévue cette année pour les supporters en général et les abonnés en particulier, pour rattraper le manque affectif de la saison dernière ? 

Jon Zwikel : Chaque année, nous essayons d’apporter des améliorations et nouveautés. Notre équipe marketing aura de belles petites surprises, comme chaque saison ! 

3/Le club est prêt il en cas de nouveau titre (ce qui n’est plus juste un rêve) pour une montée en Magnus ? (question posée par Kévin Constans également)

Jon Zwikel : L’objectif de Marseille est de monter, un jour. Il faut avoir des objectifs ambitieux. Mais cette année, cela n’aurait pas été possible. Nous travaillons sur la structuration, afin que la prochaine fois que le sport nous permet de monter, le club soit prêt à y aller. Maintenant, à très court terme, je ne penses pas que Marseille soit le prochain candidat à la montée. D’autres clubs, beaucoup plus expérimentés et matures, ont déjà annoncé leur ambition à très court terme. Et je trouve cela très bien. J’étais heureux de voir Cergy finir 5ème en Magnus cette année. Je serai très heureux pour mon sport si un autre club de D1 y arrive à très court terme. Et pour ce qui nous concerne, on doit travailler pour y arriver à moyen terme. Notre club a 9 ans, et 3 ans de D1… Je ne sais pas tout le monde réalise cela… 

4/ Le partenariat avec Gap semble être renforcé avec par exemple la journée de détection commune. Quelle suite pour la saison ?

Luc Tardif :  Le partenariat avec Gap est une vraie satisfaction et nous souhaitons le faire progresser année après année. La qualité est là chez nos jeunes, dans les deux clubs. Nous souhaitons également augmenter le volume de joueurs. Le but est de proposer plusieurs niveaux de développement à nos jeunes joueurs : La D1 et la Magnus bien sûr mais pas uniquement, la D3 et le U20 à Gap permettent aux jeunes de s’aguerrir avant d’accéder aux niveaux supérieurs. C’est aussi un partage permanent entre les staffs. Je respecte beaucoup Éric et Seb, ils font un travail remarquable à Gap. Nous allons faire fructifier notre association année après année, j’en suis convaincu.

 5/A ce stade, qui seront les favoris en D1 pour cette saison ?

Luc Tardif :   Je pense que Nantes, Tours et Neuilly vont encore jouer les premiers rôles. Caen et Cholet ont fait un recrutement très intéressant. Il faudra évidemment compter sur Strasbourg et Dunkerque mais honnêtement c’est très compliqué de faire des pronostics en D1, c’est une ligue très serrée et chaque équipe aura son mot à dire. 

👉🏻 Oliver Mo :  Allons-nous avoir une bannière digne de ce nom à accrocher au plafond de notre belle patinoire avec une soirée spéciale ? Merci

Jon Zwikel : Surprise de la rentrée! 😉 On doit bien garder quelques surprises pour la rentrée avec l’année que nous venons tous de passer ! 

Merci à tous pour votre participation 🙏🏻💙