Date : 04/01/2020

Rencontre : MHC – Spartiates / Albatros de Brest

Lieu : Palais Omnisport Marseille Grand-Est

Score final : 1-2

(0-2) / (0-0) / (1-0)

Buteurs :

Période 1
BrestGraham Avenel (en supériorité numérique) (Jonathan Avenel, Marcel Balaz) 5:04
BrestJonathan Avenel (en double supériorité numérique) (Marcel Balaz, Jesse Juntheikki) 13:25
Période 2
(pas de but)
Période 3
MarseilleSean McGovern (Jimmy Jensen) 1:50

 

Ce samedi 4 janvier, les Spartiates faisaient leur rentrée au POMGE face aux Albatros de Brest. Pour le centième match de Nicolas Deshaies avec le maillot du MHC, les Marseillais ne visaient rien d’autre qu’une troisième victoire consécutive pour tenter de se rapprocher encore plus des quatre premières places et faire le trou dans ce championnat de D1 toujours aussi serré.

Les Spartiates trop indisciplinés

Le début de match est assez plaisant, les deux équipes patinent beaucoup et le rythme est soutenu. Physiquement, les joueurs se rendent coup pour coup et ne semblent pas avoir été touchés par la trêve de fin d’année. Il faut néanmoins attendre les premières infériorités numérique pour voir des lancers, et comme trop souvent cette saison, ce sont les Spartiates qui vont être punis les premiers. Alors que Michael Floodstrand est en prison, les Brestois ouvrent le score par Graham Avenel, qui s’y reprend à deux fois pour tromper Patrick Virtanen (0-1, 5’04”). Les Spartiates essaient de pousser après ce but précoce et les Brestois sont pénalisés à leur tour. En moins de 30 secondes, les Marseillais se retrouvent à 5 contre 3. Malgré une grosse présence devant la cage de Surek et des lancers de Floodstrand, Henderson ou Andersson qui sont tout près de faire mouche, les Albatros tuent les deux pénalités sans avoir encaissé de but et sont même tout près de doubler la mise dès leur retour à cinq, mais Virtanen détourne joliment de la jambière la tentative de Cannizzo. Ce n’est que partie remise puisqu’une nouvelle fois, les Spartiates vont être pénalisés et se retrouver à leur tour à 3 contre 5 Albatros. Les Bretons n’en demandaient pas tant et Jonathan Avenel envoie le palet dans la lucarne de Virtanen après une jolie phase de construction (0-2, 13’25”). Les Spartiates rejoignent logiquement les vestiaires avec deux buts de retard.

Le MHC sans solution

En début de deuxième période, les Spartiates tentent de prendre le jeu à leur compte. FloodstrandAndersson et Greiner tentent des lancers vers la cage adverse mais le gardien breton est bien présent. Les Brestois, confortés par leurs deux buts d’avance, défendent intelligemment, sans se jeter, et parviennent à sortir très vite le palet. On passe tout près du 0-3 à plusieurs reprises. Les Spartiates n’arrivent pas à déséquilibrer la défense des Albatros, la faute à des enchainements trop maladroits, des passes à contretemps ou des tentatives d’exploit individuel qui se heurtent systématiquement à la défense adverse. Le manque de vitesse est lui aussi flagrant, surtout sur les phases de supériorité numérique dont les Marseillais n’arrivent toujours pas à profiter. Le deuxième tiers s’achève et l’on voit mal comment les Spartiates pourraient recoller.

De l’espoir pour les Spartiates

Le troisième tiers commence idéalement pour les Marseillais. À droite, dans un angle fermé, Sean McGovern lance et parvient à glisser le palet entre le poteau et le gardien Surek (1-2, 41’50”). On se dit que les Marseillais avaient bien besoin de ce coup de pouce adverse pour revenir dans le match. Mais plutôt que de capitaliser sur ce but, les Spartiates vont se punir eux-mêmes puisque Vaclav Cestr récolte une pénalité majeure pour une charge dans le dos quelques minutes plus tard. De leur côté, les Albatros sont toujours aussi appliqués défensivement et font déjouer les Marseillais qui voient le chrono défiler sans trouver la solution. Malgré la sortie de Virtanen à deux minutes de la fin pour presser une dernière fois la défense adverse à 6 contre 5, les Brestois ne lâcheront pas et quitteront le POMGE avec la victoire.

Après une série de deux victoires consécutives, on pensait les Spartiates capables d’enchaîner. Mais les Albatros ont parfaitement réussi à contrer les Marseillais qui n’ont jamais su imprimer le rythme et poser leur jeu. Il sera important de rebondir et de retrouver un vrai collectif dès la semaine prochaine à Mont-Blanc, qui compte un petit point d’avance sur les Spartiates au classement, afin de ne pas laisser s’échapper les huit premières places.

 

Résumé par Vincent Grépinet.