Date : 17/04/2021

Rencontre : MHC – Spartiates / Chambéry

Lieu : Palais Omnisport Marseille Grand-Est

Score final : 10-3

(4-0) / (2-2) / (4-1)

Buteurs :

1er tiers

Marseille – Maxim Makarov – (Rudolfs Maslovskis) – 6’50”

Marseille – Colin Morillon (Artyom Dmitrichev – Henri Ruotsalainen) – 7’09”

Marseille – Henri Ruotsalainen (Alexander Lebedev, Artyom Dmitrichev) – 9’42”

Marseille – Flavien Fondadouze (Joan Cerda, Thomas Raby) – 12’47”

2e tiers

Chambéry – Pierre Messin (Matthew Newbury, Vincent Crivello) – 25’28”

Chambéry – Axel Tarabusi (Joé Dubé, Timothé Quattrone) – 31’06”

Marseille – Nicolas Deshaies (Augustin Nalliod-Izacard, Alexander Lebedev) – 35’34”- en supériorité numérique

Marseille – Maxim Makarov (Paul Joubert, Nicolas Deshaies) – 39’41” – en infériorité numérique

3e tiers

Marseille – Benjamin Villiot (Aurélien Chausserie Lapree, Artyom Dmitrichev) – 46’01” – en supériorité numérique

Marseille – Paul Joubert – 51’11”

Marseille – Maxim Makarov (Augustin Nalliod-Izacard, Rudolfs Maslovskis) – 55’18” – en supériorité numérique

Marseille – Joan Cerda (Colin Morillon, Aurélien Chausserie Lapree) – 56’15”

Chambéry – Pierre Messin (Sacha Reboh, Vincent Crivello) – 56’55”

Déjà qualifiés pour le Final 4, les Spartiates savent que les deux derniers matchs de la saison régulière feront office de répétition générale. Ce troisième match en 5 jours, contre les Éléphants de Chambéry cette fois-ci, est l’occasion idéale de faire le plein de confiance devant un adversaire qui, s’il n’a plus rien à jouer, n’a pas dans l’idée d’être un sparring-partner. Même si l’on se souvient que les Spartiates avaient dominé les Savoyards sur le score de 10 à 0 lors du match aller…

Des Éléphants sans défense

Les Spartiates débutent avec Benoit Niclot dans les cages, son premier départ de la saison. Très vite, le gardien marseillais montre que l’on a eu raison de lui faire confiance et s’interpose brillamment devant Newbury et Roudadoux. Puis, les Spartiates mettent un premier coup d’accélérateur qui va déjà déséquilibrer les visiteurs. Makarov récupère la rondelle dans son camp et la transmet à Maslovskis qui file à toute vitesse vers le but adverse avant de la remettre à Makarov qui avait poursuivi son action. Le Russe, plein axe, trompe Richer et les Spartiates sont déjà devant (1-0, 6’50”). Trente secondes plus tard, Dmitrichev travaille derrière la cage et parvient à passer le palet à Morillon, lancé, qui fusille le gardien chambérien de la droite (2-0, 7’09”). Vous en voulez encore ? Deux minutes après, c’est Lebedev qui prend de vitesse la défense savoyarde avant de servir Ruotsalainen, plein axe, pour un but quasiment identique au premier (3-0, 9’42”). Maslovskis pense marquer le quatrième but, mais Richer parvient, cette fois-ci, à stopper le palet. Qu’à cela ne tienne, les Spartiates remettent le couvert et scorent une nouvelle fois, par Fondadouze, étrangement seul devant le gardien, après un beau combat de Cerda derrière la cage pour récupérer le palet (4-0, 12’47”). Les Éléphants sont dépassés dans tous les compartiments du jeu et les Spartiates, sérieux, regagnent les vestiaires en ayant déjà fait la différence.

Un tiers de gestion

À la reprise, les Chambériens resserrent un peu la défense et comblent mieux les espaces. Il faut dire aussi que les Marseillais n’ont pas trop besoin de forcer étant donné leur avantage conséquent au tableau d’affichage. Les Éléphants trouvent la faille par deux fois. D’abord par Messin, en contre-attaque (4-1, 25’28”), puis par Tarabusi, qui bat Niclot dans un angle fermé (4-2, 31’06”). Touchés mais sereins, les Spartiates décident de remettre la crosse sur le palet. Alors en supériorité numérique, Lebedev, à droite, remet vers la ligne bleue pour Deshaies qui fusille Richer (5-2, 35’34”). Puis, à quelques secondes de la sirène et en infériorité numérique, s’il vous plaît, Joubert vole le palet au gardien chambérien sorti de son but et le passe à Makarov qui pousse la rondelle dans le but vide (6-2, 39’41”). Les Marseillais n’ont jamais douté et laissent les visiteurs à quatre longueurs avant le troisième tiers.

Un dernier feu d’artifice à domicile

En troisième période, les Éléphants sont beaucoup sanctionnés et les Spartiates en profitent. Sur le premier power play, les Marseillais font tourner et Aurélien Chausserie Laprée tente sa chance de loin. Le palet est dévié devant la cage par Benjamin Villiot qui alourdit le score (7-2, 46’01”). Puis, c’est au tour de Paul Joubert d’y aller de son but. Celui-ci profite d’un bon travail de récupération de Makarov en zone offensive et ajuste proprement le gardien chambérien (8-2, 51’11). Les Marseillais passent ensuite par quelques phases défensives très bien gérées et reprennent leur marche en avant. Encore en supériorité numérique, Makarov, de près, trompe Richer (9-2, 55’18”) avant que Joan Cerda ne marque le dernier but marseillais de la soirée (10-2, 56’15”). Les Chambériens marquent un but anecdotique et le match se termine sur une victoire éclatante des Spartiates, il est vrai face à un adversaire très vite dépassé et qui n’aura jamais vraiment donné l’impression de pouvoir poser des problèmes à des Marseillais très sérieux jusqu’au bout.

Les Spartiates enchaînent une quatrième victoire consécutive (chaque fois avec plus de 7 buts marqués !) et se rendront à Montpellier mardi pour le dernier match de la saison avant le Final 4 que l’on attend tous avec impatience !

Vincent GREPINET