Date : 26/01/2020

Rencontre : MHC – Spartiates / Yétis du Mont-Blanc

Lieu : Palais Omnisport Marseille Grand- Est

Score final : 34

(2-1) / (0-1) / (1-1) (0-1)

Buteurs :

Période 1
MarseilleBenjamin Villiot (Vaclav Cestr, Thibaut Geffroy) 3:52

Mont-BlancEric Leger (Zachari Tierney, Arthur Coulon) 9:57
MarseilleNicolas Deshaies (en supériorité numérique) (Johan Andersson, Hugo Laporte) 14:26

Période 2
Mont-BlancAlex Roberts (en supériorité numérique) (Arnaud Lazzaroni, Ville Vepsalainen) 19:17
Période 3
MarseilleNicolas Deshaies (en supériorité numérique) (Johan Andersson, Jimmy Jensen) 9:35
Mont-BlancVille Vepsalainen (Arnaud Lazzaroni) 16:33
Prolongation
Mont-BlancVille Vepsalainen (Arnaud Lazzaroni, Richard Aimonetto) 4:28

 

Moins de 24 heures après son match perdu contre Strasbourg, le MHC remettait ça au POMGE face à Mont-Blanc cette fois-ci. Il s’agissait d’un match en retard comptant pour la 10e journée de championnat, annulé à l’époque en raison d’un problème de glace. Une seule issue était envisageable pour les Spartiates : la victoire.

Les Yétis font passer un premier frisson dans les rangs marseillais par deux lancers stoppés par Virtanen, mais une fois la frayeur passée, ce sont bien les Marseillais qui ouvrent le score par Benjamin Villiot, présent au rebond pour reprendre un tir de Cestr relâché par le gardien haut savoyard (1-0, 3’52”). Portés par ce but, les Marseillais poussent devant la cage des Yétis, mais ni Floodstrand ni Deshaies ne parviennent à tromper le gardien. De l’autre côté, les visiteurs vont profiter du manque d’efficacité des Spartiates pour égaliser par Leger, d’un but en tout point similaire à celui marqué par les locaux quelques minutes plus tôt (1-1, 9’57”). Mais les Spartiates ne baissent pas les bras, repartent à l’attaque et vont profiter d’une supériorité numérique pour reprendre l’avantage grâce à Nicolas Deshaies qui, plein axe, envoie un tir tendu et au ras du sol que le gardien ne voit pas partir (2-1, 14’26”). Les Marseillais vont continuer à pousser, mais sans parvenir à faire le break et regagnent les vestiaires avec un avantage mérité.

En début de deuxième période, les deux équipes ont des opportunités, mais les gardiens font des miracles l’un après l’autre. Patrik Virtanen sort notamment le grand jeu devant Cocar et Aimonetto pour garder son équipe dans le match. Du côté des Spartiates, malgré une application évidente dans le jeu offensif, on ne parvient toujours pas à prendre le gardien adverse à revers. Ce sont même les Yétis qui vont à nouveau revenir au score, à 43 secondes de la fin par Roberts, profitant à nouveau d’un palet mal protégé par la défense marseillaise après un tir de Lazzaroni, le tout en supériorité numérique (2-2, 39’17”).

Tout reste à faire à l’entame du troisième tiers que les deux équipes attaquent pied au plancher. Les Spartiates, alors dans un temps fort, tentent beaucoup de lancers, mais trouvent soit le gardien, soit le poteau ! Ils vont finalement profiter d’une supériorité numérique pour reprendre l’avantage une 3e fois aujourd’hui, par Deshaies qui s’offre un doublé d’un tir puissant plein axe (3-2, 49’35”). Le temps passe et les Marseillais souffrent, mais conservent tant bien que mal leur avantage grâce à une défense souvent héroïque. Mais à force de plier, les locaux vont finir par rompre. Vepsalainen part de la zone neutre et s’échappe vers la droite de la zone des Spartiates avant de décocher un tir puissant à mi-hauteur qui trompe Virtanen (3-3, 56’33”). Les deux équipes filent alors en prolongation.

La prolongation est assez équilibrée, mais les Marseillais vont se faire punir deux fois et jouer la majorité de la prolongation en infériorité numérique. Et alors qu’on se dirige tout droit vers la séance de tirs au but, Vepsalainen va à nouveau sortir de sa boîte pour, cette fois-ci, offrir la victoire aux Yétis (3-4, 54’28”).

Encore une déception pour les Spartiates qui ont longtemps pensé pouvoir remporter ce match, mais sont tombés sur des Yétis qui n’ont jamais rien lâché et sont revenus trois fois au score avant de rafler la mise. Les Marseillais subissent leur quatrième défaite consécutive et se rendront à Caen la semaine prochaine pour tenter d’enrayer cette spirale négative.

 

Résumé écrit par Vincent Grépinet.