Date : 30/01/2021

Rencontre : MHC – Spartiates / Vipers Montpellier

Lieu : Palais Omnisport Marseille Grand Est

Score final : 5-3

(1-0) / (4-2) / (0-1)

Buteurs : 

1er tiers
Marseille – Gaëtan Villiot (Daniil Kulikov) – 8’06”
2e tiers
Marseille – Maxim Makarov (Rudolfs Maslovskis) – 20’10”
Montpellier – Élie Raibon (Maxime Deplanque) – 22’36”
Marseille – Artyom Dmitrichev (Aurélien Chausserie-Laprée, Gaëtan Villiot) – 32’13”
Montpellier – Élie Raibon (Vladimir Kubu, Karim Marcialis)- 34’48”
Marseille – Maxim Makarov – 36’33”
Marseille – Colin Morillon (Daniil Kulikov) – 37’28”
3e tiers
Montpellier – Martin Vojsovic (Peter Gapa, Raphaël Odorico) en infériorité numérique -43’38”

Nous y sommes ! La mise en bouche du 17 janvier dernier était donc bien le signe d’une reprise annoncée finalement le 19 janvier sous une nouvelle formule : deux poules géographiques, Ouest et Est, composées chacune de 7 équipes avec des matchs aller-retour étalés jusqu’au 17 avril. Le hasard du nouveau calendrier a mis les Vipers de Montpellier sur le chemin des Spartiates pour la 1re journée. Pour rappel, les Vipers étaient venus s’incliner il y a deux semaines au POMGE sur le score de 5-1 en match de préparation.

Une domination nette

Dès les premières minutes, les Spartiates montrent leur volonté d’aller de l’avant et s’offrent des situations intéressantes. Les visiteurs, quant à eux, essaient surtout de contenir les assauts marseillais et de se projeter vite vers l’avant. Gapa est d’ailleurs tout près d’ouvrir le score pour les Vipers, mais il perd son face-à-face avec Vorva, qui anticipe la feinte de son adversaire. Le match est plaisant et les Spartiates parviennent à ouvrir le score sur une très belle action collective, conclue par un échange entre Kulikov et Gaëtan Villiot qui bat Sedlacek de près (1-0, 8’06”). Les Marseillais accélèrent et dominent largement leurs adversaires. Solides en défense, ils sont aussi très performants en attaque et sont tout près de doubler la mise, mais ni Lebedev, ni Maslovskis ne parviennent à tromper Sedlacek qui maintient son équipe dans le match. Le premier tiers s’achève sur le score de 1-0, mais les Spartiates auraient mérité de mener plus largement tant le nombre de tirs est à leur avantage (15 à 4).

Le spectacle au rendez-vous

Ce n’est que partie remise, car les Spartiates n’ont besoin que de 10 secondes pour faire la différence dans le deuxième tiers. Lancé sur la gauche, Maslovskis délivre un caviar plein axe pour Makarov qui fusille Sedlacek (2-0, 20’10”). On a l’impression que le plus dur est fait, mais les visiteurs ne baissent pas la tête et réduisent le score à peine 2 minutes après par Raibon (2-1, 22’36”). Pendant quelques minutes, les Spartiates éprouvent des difficultés à sortir le palet et subissent le jeu des visiteurs, plus agressifs depuis la réduction du score. Tellement agressifs que Gagnon est envoyé 25 minutes en prison pour une mise en échec très mal sentie sur Gaëtan Villiot. Après quelques instants de flottement consécutifs à ce fait de jeu, les Marseillais retrouvent des jambes et leur efficacité. Aurélien Chausserie-Laprée file sur le côté droit avant d’envoyer le palet devant la cage pour Dmitrichev qui le pousse au fond des filets (3-1, 32’13”). Mais une fois encore, à peine deux minutes après, Raibon inscrit son deuxième but du match et relance son équipe (3-2, 34’48”). On pense les Spartiates touchés ? C’est bien mal les connaître. En une minute, les Marseillais vont inscrire deux buts. D’abord par Makarov qui, lancé en zone offensive, repique vers l’axe et envoie le palet dans la lucarne de Sedlacek (4-2, 36’33”), puis par Colin Morillon, d’un lancer rasant vers la gauche du gardien visiteur (5-2, 37’28”). À la sirène, les Marseillais ont fait le trou, et on voit mal les Vipers revenir.

Les Spartiates font le dos rond 

Le troisième tiers est à l’avantage des visiteurs qui monopolisent le palet. Hunter Vorva doit s’employer plusieurs fois afin de conserver l’avantage des siens. C’est finalement au moment où l’on s’y attend le moins que les Vipers vont réduire l’écart alors qu’ils sont en infériorité numérique. Servi sur un plateau par Gapa, Vojsovic trompe Vorva à la suite d’une action qui a pris de vitesse les Marseillais (5-3, 43’38”). Les Spartiates continuent à subir jusqu’aux 10 dernières minutes, puis le rythme retombe. À deux minutes de la fin du match, les Montpelliérains tentent le tout pour le tout en faisant sortir leur gardien, mais l’ensemble est trop désorganisé pour déséquilibrer les Marseillais qui terminent le match sereinement.

Les Spartiates remportent le premier match du nouveau championnat avec la manière et une prestation collective très cohérente. Lors de la 2e journée, les Marseillais se déplaceront à Chambéry. Les Éléphants auront certainement à cœur de se racheter de leur lourde défaite subie à Chambéry ce samedi (6-1). Un premier test dans ce mini-championnat.

Vincent Grépinet