Date : 17/10/2020

Rencontre : MHC – Spartiates / Neuilly-sur-Marne

Lieu : Palais Omnisport Marseille Grand-Est

Score final : 2-1

(0-1) / (0-0) / (1-0) / (0-0) / (1-0)

De retour à Marseille avec 1 point en poche après la défaite en prolongation face à Chambéry, les Spartiates comptaient sur ce premier match officiel devant leurs supporters pour lancer définitivement leur saison. Malheureusement, le gouvernement en a décidé autrement puisque le POMGE a interdiction de recevoir des spectateurs dans le cadre des mesures sanitaires annoncées mercredi soir. Le match se tenait malgré tout et l’objectif était le même : la victoire.

Les Spartiates dominés

Les Spartiates entament timidement le premier tiers mais ne sont pas loin d’ouvrir le score par Durac qui trouve le poteau sur un tir venant de la gauche. De l’autre côté, Joannette chauffe les gants de Vorva. Puis, alors que Lebedev est en prison pour 2 minutes, les Marseillais mal en place défensivement vont être punis sur la toute première offensive des Bisons en powerplay. McSween, seul dans l’enclave, a tout le temps de servir Paquin-Boudreau qui trompe tranquillement Vorva (0-1, 3’58”). Ce but est un coup sur la tête des Spartiates qui peinent à emballer la rencontre face à des Nocéens qui gèrent bien leur avance. Dupuis, le gardien des Bisons, est infranchissable sur les quelques incursions marseillaises menées par Villiot ou Lloyd et lorsqu’il est battu, c’est le poteau, encore une fois, qui repousse une tentative de Deshaies. En toute fin de tiers, les Marseillais sont à deux doigts de concéder un deuxième but mais Colin Morillonréalise un superbe retour défensif sur l’attaquant nocéen qui partait seul au but. La première période s’achève et on a l’impression que le match n’a pas vraiment commencé pour les Spartiates.

Peut mieux faire

Le début de la deuxième période est dans la lignée de la première. Les Bisons sont sereins défensivement et dangereux lorsqu’ils parviennent à sortir, et les Spartiates sont maladroits et peinent à construire des offensives vraiment menaçantes. Ils enchaînent pourtant deux supériorités numériques mais le gardien nocéen s’impose devant Villiot, Deshaies ou encore Makarov. Petit à petit, les Spartiates parviennent à mettre du rythme et commencent à faire souffrir les Bisons qui ont des difficultés à ressortir la rondelle. Une fois encore, il faut un grand gardien du côté des visiteurs pour repousser les tentatives de Fondadouze et Villiot, mais aussi un sacrifice des défenseurs nocéens qui se jettent in extremis devant Durac alors que celui-ci n’avait plus qu’à envoyer le palet dans le but vide. En fin de deuxième période, le match est à nouveau plus équilibré, les Spartiates défendent tant bien que mal pour sauver une infériorité numérique avant d’avoir encore quelques occasions d’égaliser, mais Dupuis dit non.

Le soulagement

Le troisième tiers démarre fort et aucune des deux équipes n’est décidée à laisser filer le match. Les contacts sont de plus en plus appuyés, les esprits s’échauffent et les deux équipes passent par des phases de domination. Les Bisons ont plusieurs occasions d’ajouter un deuxième but, mais les Spartiates s’en sortent, bien aidés par Hunter Vorva, qui respire la sérénité devant ses cages. Puis les Marseillais vont enfin prendre le jeu à leur compte. Ils parviennent à ressortir très vite la rondelle et se montrent de plus en plus dangereux face au but nocéen. Le poteau, une nouvelle fois, repousse le tir de Maslovskis, puis Deshaies, Durac et Thompson voient leurs tentatives déviées par le gardien des Bisons, toujours aussi efficace. Les Spartiates ne sont plus mis en danger et continuent de pousser fort sur la cage des Nocéens, lorsqu’à 2 minutes de la fin, l’entraîneur marseillais décide de faire sortir Vorva pour passer à 6 contre 5. Coaching gagnant puisqu’à 32 secondes de la sirène, Maslovskis sur la gauche trouve Makarov, côté opposé, qui fusille le gardien adverse pour égaliser (1-1, 59’28”) ! Les Spartiates ont pris leur temps mais leur combativité est finalement récompensée.

Prolongation…puis tirs au but

En prolongation, les visiteurs sont les plus dangereux mais Hunter Vorva est toujours aussi solide. Les Spartiates ne sont pas non plus aidés par les arbitres qui envoient Makarov au cachot pendant 2 minutes sans que lui-même comprenne vraiment pourquoi. Une défense héroïque des Marseillais leur permet de terminer la prolongation sans encaisser de buts et de jouer le match en fusillade. Une séance de tirs au but fatale aux visiteurs qui voient toutes leurs tentatives stoppées brillamment par Hunter Vorva tandis qu’un tir réussi de Lebedev suffit au bonheur des Spartiates.

Cette victoire aura été longue à se dessiner mais elle fait beaucoup de bien et valide les bons matchs réalisés tant en préparation qu’à Chambéry la semaine passée. Place maintenant à une semaine de travail avant le déplacement chez les Dogs de Cholet le week-end prochain et un retour au POMGE prévu le 31 octobre pour affronter Clermont-Ferrand.

 

Vincent Grépinet