Date : 20/03/2021

Rencontre : MHC – Spartiates / Étoile Noire de Strasbourg

Lieu : Palais Omnisport Marseille Grand-Est

Score final : 5-6

(2-0) / (3-5) / (0-0) / (0-1)

Buteurs :

1er tiers

Marseille – Maxim Makarov (Augustin Nalliod-Izacard, Alexander Lebedev) – 12’32” – en supériorité numérique

Marseille – Rudolfs Maslovskis (Augustin Nalliod-Izacard, Maxim Makarov) – 14’31”

2e tiers

Strasbourg – Sébastien Trudeau (Michal Duras, Colton Waltz) – 20’12”

Strasbourg – Michal Duras (Jan Safar, Colton Waltz) – 29’06

Strasbourg – Corentin Cruchandeau (Kevin Massy, Jan Safar) – 32’47” – en supériorité numérique

Strasbourg – Kevin Massy (Pierrick Hoehe, René Jarolin) – 35’09”

Marseille – Nicolas Deshaies (Henri Ruotsalainen, Lucas Villain) – 36’04”

Marseille – Augustin Nalliod-Izacard (Rudolfs Maslovskis, Maxim Makarov) – 36’30”

Marseille – Nicolas Deshaies (Artjoms Lapiks, Gaëtan Villiot) – 37’04”

Strasbourg – Michal Duras (Colton Waltz, Sébastien Trudeau)- 38’02” – en supériorité numérique

3e tiers

Pas de buts

Prolongation

Strasbourg – René Jarolin (Kevin Massy) – 63’26”

Défaits sur le fil lors de la première manche disputée la semaine dernière (2-1), les Spartiates avaient quitté l’Alsace en abandonnant la première place à leurs hôtes. Ils avaient l’occasion de rectifier le tir et de reprendre la tête du classement ce samedi s’ils battaient des Strasbourgeois très en forme depuis la reprise du championnat. Les visiteurs, de leur coté, s’avançaient au POMGE avec la ferme intention d’infliger aux Spartiates leur première défaite à domicile de la saison.

Deux éclairs…

Les visiteurs sont les premiers en action dans ce match. Après quelques minutes d’observation, ils vivent leur premier temps fort en supériorité numérique et enchaînent les tirs sur la cage marseillaise. Les Marseillais défendent bien et tuent la pénalité avec sérénité. Dans la foulée, le match s’accélère. Les Spartiates se créent des occasions mais Hiadlovskyrepousse les tentatives de Chausserie-Laprée et Ruotsalainen. Puis les locaux bénéficient à leur tour d’un power play. Ils ont du mal à en profiter mais ne lâchent pas et trouvent enfin la faille à une seconde de la fin de la pénalité par Makarov qui parvient à glisser le palet sous le gardien à la suite d’un cafouillage devant le but Strasbourgeois (1-0, 12’32”). Lancés, les Marseillais font le break moins de deux minutes après par Maslovskis qui reprend un palet relâché par Hiadlovskyconsécutivement à un tir de Nalliod-Izacard (2-0, 14’31”). Les Strasbourgeois sont en difficulté devant les assauts marseillais mais le gardien de l’Étoile Noire maintient son équipe en vie. La première période s’achève sur un avantage de deux buts en faveur des Spartiates qui auront su profiter de leurs temps forts.

puis la foudre

La semaine dernière, le coach marseillais avait insisté sur les problèmes récurrents rencontrés par ses joueurs lors des deuxièmes périodes. Après douze secondes de jeu, on constate une nouvelle fois ces difficultés puisque Trudeau réduit le score (2-1, 20’12”). Les Spartiates tentent de repartir à l’attaque mais ils ont pris un coup sur la tête, et les Strasbourgeois finissent par égaliser par Duras (2-2, 29’06”). Les Marseillais font beaucoup d’erreurs, subissent des pénalités et donnent des munitions aux visiteurs qui n’en demandaient pas tant. En power play, l’Etoile Noire prend l’avantage sur une action d’école conclue par Cruchandeau (2-3, 32’47”). Les Spartiates n’y sont plus et personne ne suit Massy qui se précipite vers la cage d’Hunter Vorva et fusille le gardien marseillais sous la barre…(2-4, 35’09”). En plein naufrage, les locaux trouvent quand même les ressources pour sortir la tête de l’eau. Le capitaine Nicolas Deshaies, lance le palet plein axe. Celui-ci prend de la hauteur à la faveur d’une déviation dans l’enclave et retombe dans le but de Hiadlovsky, qui était au sol (3-4, 36’04”). Revigorés, les Spartiates égalisent trente secondes après par Augustin Nalliod-Izacard qui trompe le gardien strasbourgeois en force sur la droite (4-4, 36’30”). Au tour des Strasbourgeois d’être sonnés. Deshaies, dans la même position que Nalliod-Izacard sur le but précédent, trompe à nouveau Hiadlovsky et remet les Spartiates devant au tableau d’affichage (5-4, 37’04”) ! On pense les Marseillais remis en ordre de marche et prêts à conserver, voire doubler, leur avantage mais les Strasbourgeois n’ont pas dit leur dernier mot et recollent une minute après par Duras (5-5, 38’02”)… La sirène retentit et personne ne peut prédire de quel côté basculera le match.

Le calme après la tempête

De retour sur la glace pour la troisième période, les acteurs montrent des signes de fatigue. Les Spartiates sont les plus dangereux mais les visiteurs résistent bien et s’en remettent à leurs poteaux par deux fois, suite à des tirs de Villiot et Lebedev. Les Strasbourgeois se contentent de bien défendre et d’exploiter les rares espaces qui se libèrent en zone offensive. Personne ne lâche le morceau et l’on file tout droit vers la prolongation.

Une prolongation fatale

La prolongation commence par une énorme opportunité en faveur des Spartiates pour Deshaies puis Ruotsalainen, maisHiadlovsky sort le grand jeu une première fois. Sur la même action, les Marseillais bénéficient d’un tir de pénalité, exécuté par Makarov. Malheureusement, le gardien adverse brille encore et écœure l’attaquant marseillais. Les locaux ont laissé passé leur chance. Sur l’action qui suit, les Spartiates désorganisés laissent Jarolin, une ancienne connaissance de la maison marseillaise, armer plein axe et tromper Vorva d’un tir puissant et précis (5-6, 63’26”).

Ce but sonne la fin de la partie et les Spartiates goûtent pour la première fois à la défaite au POMGE cette saison. Une fois encore, la deuxième période aura été fatale aux Marseillais qui ont permis aux strasbourgeois de refaire leur retard et de reprendre confiance. Il aura manqué un peu de réussite en troisième période et en début de prolongation pour reprendre l’avantage. De son côté, l’Étoile Noire n’a pas volé sa victoire et a su faire preuve de patience avant d’asséner le coup fatal aux Marseillais. La semaine prochaine, les Spartiates se rendront à Épinal pour tenter de sécuriser la deuxième place avant un week-end où ils regarderont les équipes s’affronter puisqu’ils seront exempts.

 

 

Vincent GREPINET