Date : 12/10/2018

Rencontre : MHC – Spartiates / Éléphants de Chambéry

Lieu : Palais Omnisport Marseille Grand- Est

Score final : 4-1

(2-1) / (0-0) / (2-0) 

Buteurs :

Période 1
MarseilleJohan Andersson (Michael Floodstrand) 15:53 

MarseilleJohan Andersson (Hugo Laporte, Jimmy Jensen) 10:17

ChambéryAdel Koudri (Wes Baker, Kevin Martenon) 10:07

Période 3
MarseilleMichael Floodstrand (Johan Andersson) 16:54
MarseilleHugo Laporte (Nicklas Westerlund) 15:09

 

Défaits à Neuilly-sur-Marne il y a deux semaines, et malgré la victoire à Toulouse samedi dernier en Coupe de France, les Spartiates avaient hâte de retrouver le POMGE et de montrer à leur public que le revers à Neuilly était un accident.

Un début de match très rythmé

Le match part à 100 à l’heure. Huit secondes à peine après le coup d’envoi, Nicklas Westerlund butte déjà sur Michael Luba, le gardien chambérien, et dans la seconde qui suit, c’est Ruotsalainen qui se fait voler le palet in-extremis par Brian Henderson juste devant la cage de Patrik Virtanen. Les deux équipes jouent vite, les lancers pleuvent, mais ce sont les Marseillais qui prennent, petit à petit, l’ascendant sur les Éléphants. Johan Andersson tente sa chance une première fois d’un lancer qui frôle la lucarne, puis c’est au tour de Maël Lecomte de chauffer le gardien chambérien. À force d’insister, les phocéens vont être récompensés. Michael Floodstrand sur la droite fixe deux défenseurs avant d’envoyer le palet vers Andersson dans l’enclave qui trompe Luba (1-0, 4’07”). Les Marseillais ne relâchent pas la pression et Floodstrand est à quelques centimètres de doubler la mise à la suite d’un face-off remporté par les Spartiates dans leur propre moitié de terrain, mais le gardien s’interpose brillamment. Ce ne sera que partie remise puisque quelques secondes plus tard, Johan Andersson, encore lui, dévie une passe de Hugo Laporte dans le but pour battre une deuxième fois le gardien chambérien (2-0, 9’43”).

Le plus dur est fait. Du moins, c’est ce que l’on croit. Mais c’est sans compter sur l’orgueil des Eléphants qui, en toute fin de Power Play, vont réduire l’écart par Koudri (2-1, 9’53”).

Le rythme ne baissera pas jusqu’à la fin de la première période, les marseillais multiplieront les lancers mais Luba sera toujours là pour dévier les palets.

Les gardiens font le show

La deuxième période est moins enlevée – il faut dire que le match était parti sur des bases très élevées ! Les deux équipes bénéficient chacune d’une supériorité qu’elles n’arrivent pas à mettre à profit, la faute à des défenses solides, mais surtout à deux gardiens qui vont être les stars de ce second acte. Ainsi, Virtanen sortira vainqueur de ses duels avec Moravčík et Dechelle, tandis que Luba, de son côté, mettra brillamment en échec Floodstrand, Cestr ou encore Deshaies. Malgré de nombreuses tentatives de part et d’autre, le score n’évoluera pas.

Deux buts en deux minutes

Les deux équipes reviennent sur la glace pour la troisième période avec les mêmes intentions et on retrouve le rythme soutenu du début de match. Mais les Spartiates prennent les choses en main et vont faire basculer le match en deux minutes. D’abord par Floodstrand, avec un numéro dont lui seul a le secret, tout en technique. Partant de la droite, il slalome entre 2 défenseurs avant d’envoyer le palet d’un revers de palette sous la barre de Luba (3-1, 43’06”). Puis par Laporte, présent au rebond suite à un tir de Westerlund repoussé par le gardien (4-1, 44’51”).

Les chambériens ne baissent pas les bras et tentent le tout pour le tout à 2 minutes du terme en faisant sortir leur gardien, mais ils ne parviendront jamais à contrôler le palet pour mettre en danger les Spartiates qui seront même à deux doigts de marquer un cinquième but en cage vide.

Le public du POMGE peut exulter. Les deux équipes ont offert un très beau spectacle ce samedi soir et sans Luba, nommé homme du match du côté des Éléphants, le score aurait pu être plus lourd pour les chambériens. Les Spartiates se replacent au classement, à la 6e place, dépassant leur adversaire du soir, avec un match en moins. Il sera important de maintenir ce niveau de performance samedi prochain à Cholet pour continuer la bonne série et revenir dans deux semaines au POMGE avec le plein de confiance pour défier les Drakkars de Caen, leader du championnat de D1.

 

Résumé par Vincent Grépinet.