Date : 08/02/2020

Rencontre : MHC – Spartiates / Dogs de Cholet

Lieu : Palais Omnisport Marseille Grand-Est

Score final : 5-2

(3-1) / (2-0) / (0-1)

Buteurs :

Période 1
CholetMathieu Sevigny (Raphael Bastille, Zach White) 6:41
MarseilleNicolas Deshaies (Sean McGovern) 14:33
MarseilleSean McGovern (Nicolas Deshaies, Aurélien Chausserie-Laprée) 18:04
MarseilleBenjamin Villiot (Thibaut Geffroy) 18:19
 
Période 2
MarseilleNiklas Westerlund (Benjamin Villiot, Thibaut Geffroy) 7:07
MarseilleBenjamin Villiot (Thibaut Geffroy, Vaclav Cestr) 15:24
 
Période 3
CholetMathieu Sevigny (en supériorité numérique) (Michal Kapicka, Zach White) 10:19  

 

Une semaine après une défaite logique à Caen, les Spartiates sont dos au mur. Dorénavant, chaque match est une finale pour les Marseillais s’ils veulent continuer à rêver des play-offs. Ce samedi, ce sont les Dogs de Cholet qui sont de passage au POMGE, la route vers les play-offs commence ce soir.

Un tiers à rebondissements

Dès les premières minutes, les Spartiates montrent beaucoup d’envie. Ils se ruent sur la cage des Dogs et se retrouvent très vite en supériorité numérique. Greiner pense même ouvrir le score en powerplay mais le gardien des Dogs dévie son lancer de justesse. Puis, sur l’une des premières incursions des visiteurs, les Spartiates vont se faire punir par Sevigny qui trompe Virtanen de près alors que la défense marseillaise peine à se dégager (0-1, 6’41”). Mais contrairement à leurs dernières sorties, les Spartiates ne baissent pas la tête et continuent de pousser sur la cage choletaise. Henderson et Lecomte tentent des lancers, mais le gardien est à nouveau sur la trajectoire. Ce n’est que partie remise, car les Marseillais vont finalement parvenir à égaliser par Deshaies, dans l’enclave, qui profite d’une belle remontée du palet de Sean McGovern sur la droite pour tromper Neau en force (1-1, 14’43”). Ce but semble libérer les Spartiates qui désormais jouent sans complexe. Sur un nouveau palet récupéré en zone défensive, Deshaies s’échappe vers la cage des Dogs puis décale McGovern sur la gauche qui n’a plus qu’à envoyer la rondelle dans la cage (2-1, 18’04”). Comme si cela ne suffisait pas, sur l’engagement, Geffroy récupère un palet en zone neutre qu’il parvient à glisser à Villiot. Ce dernier fait admirer sa technique pour se faufiler entre deux défenseurs choletais et envoyer un lancer croisé qui trompe Neau (3-1, 18’19”). Le public est conquis par ce retournement de situation et donne de la voix jusqu’à la sirène. Les Spartiates rentrent au vestiaire avec deux buts d’avance, mais surtout donnent l’impression d’enfin maîtriser leur sujet.

Les Spartiates confirment

Le deuxième tiers commence par une légère domination des Dogs, d’autant que les Marseillais vont se retrouver rapidement en infériorité numérique. Mais ce qui saute aux yeux, c’est la solidarité défensive retrouvée du côté marseillais. Ainsi, sur une séquence de powerplay en leur faveur, les Dogs vont seulement tirer deux fois au but, sans véritable danger. Le reste du temps, ils se casseront les dents sur la défense marseillaise. Une fois l’orage passé, les Marseillais reprennent leurs attaques rapides qui désorganisent les Dogs. C’est d’ailleurs sur l’une d’elles que Westerlund parvient à aggraver le score en glissant le palet dans la cage de Neau malgré les protestations des visiteurs (4-1, 27’07”). On sent les Marseillais sûrs de leur force et les Dogs de moins en moins capables de réagir. Les Marseillais envoient quelques lancers bien sentis, par Floodstrand, Andersson ou encore Westerlund, mais le gardien des Dogs parvient à garder les siens dans le match. Finalement, alors que Virtanen vient tout juste de s’interposer devant Bastille en un contre un, le palet se retrouve en un éclair devant la cage des Dogs et Villiot fait à nouveau parler sa maîtrise technique pour tromper sereinement Neau et ainsi marquer son deuxième but de la soirée (5-1, 35’24”). Les Marseillais peuvent desserrer un peu l’étreinte et gérer tranquillement la fin du tiers devant un public conquis.

À sens unique

Autant le dire tout de suite, il n’y aura pas match en troisième période. Il faudra un grand Neau dans les buts pour éviter une déroute à ses coéquipiers puisque malgré une domination outrancière et un grand nombre de lancers (19 à 4 !), les Marseillais ne parviendront pas à marquer de buts supplémentaires. Ce sont même les Dogs qui vont réduire l’écart par Sevigny en toute fin de supériorité numérique alors que les Spartiates avaient parfaitement défendu leur cage jusque-là (5-2, 50’19”). C’est bien le seul moment où les Dogs seront vraiment dangereux dans ce troisième tiers. Les Marseillais peuvent alors sereinement laisser le temps s’écouler et Patrik Virtanen s’offrir le luxe de « voler un but » à Bastille, à 39 secondes de la fin du match, d’un arrêt ultra spectaculaire avec sa mitaine, alors que l’attaquant choletais voyait déjà le palet au fond des filets.

Les Spartiates auront montré un beau visage ce samedi soir au POMGE, de bon augure avant d’attaquer une nouvelle semaine à deux matchs. En effet, les Marseillais se déplaceront à Chambéry en milieu de semaine avant de recevoir les Bisons de Neuilly-sur-Marne, dauphin des Jokers, samedi prochain. Les Spartiates sont arrivés en haut du premier col, mais il en reste encore quatre.

 

Résumé écrit par Vincent Grépinet.