Date : 15/04/2021

Rencontre : MHC – Spartiates / Yétis du Mont-Blanc

Lieu : Palais Omnisport Marseille Grand-Est

Score final : 7-3

(1-1) / (3-1) / (3-1)

Buteurs :

1er tiers

Mont-Blanc – Richard Aimonetto (Mikulas Bicha) – 3’49”

Marseille – Gaëtan Villiot (Augustin Nalliod-Izacard) – 18’24” – en infériorité numérique

2e tiers

Mont-Blanc – Jérémy Ares (Richard Aimonetto, Mikulas Bicha) – 31’52”

Marseille – Gaëtan Villiot (Nicolas Deshaies, Augustin Nalliod-Izacard) – 34’42”

Marseille – Henri Ruotsalainen (Colin Morillon, Artyom Dmitrichev) – 36’04” – en infériorité numérique

Marseille – Lucas Villain – 39’44” – en infériorité numérique

3e tiers

Marseille – Rudolfs Maslovskis – 40’42”

Marseille – Henri Ruotsalainen (Artyom Dmitrichev) – 45’25” – en supériorité numérique

Mont-Blanc – Jérémy Ares (Mikulas Bicha) – 47’51”

Marseille – Artyom Dmitrichev (Alexander Lebedev, Nicolas Deshaies) – 48’22”

La fin de saison approche et elle est semée d’embûches pour nos Spartiates ! Large vainqueur d’Epinal il y a trois semaines (2-8), les Marseillais, plutôt épargnés jusque là, ont été à leur tour victimes du COVID-19 et ont dû observer plus d’une semaine d’arrêt. De retour au jeu ce mardi sur la glace de Clermont-Ferrand, nos hockeyeurs n’ont pas fait de détails et ont enchaîné une deuxième victoire d’affilée (4-8). Avant la passe de trois ? Ce jeudi, ce sont les Yétis de Mont-Blanc qui se présentaient au POMGE, ceux qui avaient infligé une lourde défaite aux Spartiates à l’aller (4-1). Les Phocéens avaient l’occasion d’écarter définitivement un rival direct mais surtout d’assurer leur qualification pour le Final 4 à deux matchs de la fin de la saison régulière.

Des débuts laborieux

Les Yétis s’illustrent les premiers et créent régulièrement du danger sur la cage d’Hunter Vorva. Le gardien marseillais s’emploie à plusieurs reprises pour bloquer les tentatives savoyardes. De leur côté, les Spartiates ont plus de mal à se montrer réellement dangereux. La création est défaillante et le manque de vitesse très visible. Le match joué il y a 48h y est sûrement pour quelque chose. Après 3 minutes, les Yétis profitent d’un manque de concentration des Marseillais pour ouvrir le score par Aimonetto qui, trouvé seul dans l’enclave, ajuste tranquillement Vorva (0-1, 3’49”). On pense que ce but va réveiller les Spartiates, mais ce sont les Yétis qui continuent de se montrer les plus dangereux et Aimonetto passe tout près du doublé. Il faut un grand Vorva pour maintenir les siens dans le match. Les Marseillais laissent filer deux supériorités numériques sans parvenir à concrétiser. C’est finalement en infériorité numérique qu’ils vont égaliser. Alors que les Yétis sont installés dans le camp marseillais, Nalliod-Izacard récupère le palet et lance toute de suite Gaëtan Villiot qui se présente seul devant Goy et trompe sereinement le gardien savoyard (1-1, 18’24”). Les Spartiates subissent encore les assauts des visiteurs mais défendent très bien et regagnent les vestiaires galvanisés par cette fin de première période.

Supérieurs en infériorité

Le deuxième tiers s’équilibre. Les Spartiates ont des possibilités mais les Yétis ne sont pas en reste. Bicha, très actif sur le front de l’attaque savoyarde, pense tromper Vorva mais c’est le gardien marseillais qui remporte le duel. De l’autre côté,Morillon, Raby ou encore Ruotsalainen font briller Goy. Puis, comme lors du premier tiers, les visiteurs vont prendre l’avantage. Cette fois-ci, c’est Ares qui est à la conclusion d’un beau mouvement collectif (1-2, 31’52”). Les Marseillais ne s’affolent pas et reviennent vite dans le match. Après une longue phase de possession dans le camp adverse et une grosse bataille sur tous les palets, Deshaies, de la bleue, lance le palet vers le but pour la déviation de Villiot qui s’offre un doublé (2-2, 34’42”). Puis, alors que Spartiates sont en infériorité numérique depuis 30 secondes, Ruotsalainen, légèrement décalé sur la gauche, file vers le but et envoie la rondelle dans la lucarne opposée (3-2, 36’04”) ! Les Yétis ont pris un coup sur la tête et vont concéder un nouveau but à quelques secondes de la sirène alors qu’ils sont en phase de power play. Lucas Villain, pas en réussite jusque là, s’échappe à toute vitesse vers le but savoyard et place magnifiquement la rondelle dans la lucarne de Goy (4-2, 39’44”). Trois buts en infériorité numérique dans la même soirée, c’est assez rare pour être signalé ! À la deuxième pause, les Spartiates ont pris un avantage décisif.

Les Spartiates au Final 4

Il ne faut que 42 secondes aux Spartiates pour enfoncer le clou dans cette troisième période. Rudolfs Maslovskis réussit une action individuelle de classe et trompe Goy en deux temps (5-2, 40’42”). Puis, 5 minutes après, Henri Ruotsalainenprofite d’un power play bien négocié par les locaux pour marquer son deuxième but de la soirée (6-2, 45’25”). Les Yétis vont bien réussir à réduire l’écart, par Ares (6-3, 47’51”), mais sur l’engagement, Dmitrichev est abandonné par la défense savoyarde et place intelligemment le palet sous la barre (7-3, 48’22”). Les Marseillais ont très vite tué tout suspens et vont profiter des 10 dernières minutes pour gérer leur avance, devant des Yétis quasiment résignés.

Les Spartiates s’imposent largement et se qualifient pour le Final 4 qui aura lieu les 24 et 25 avril prochains à l’Aren’Ice de Cergy. Malgré quelques frayeurs et des difficultés en début de match, les Marseillais ont su se montrer patients et ont été très performants en infériorité numérique face à des Yétis qui n’étaient pas venus en touristes. Il reste maintenant deux matchs pour finir la saison régulière de la meilleure des manières et préparer un Final 4 qui s’annonce passionnant. Rendez-vous samedi au POMGE pour affronter Chambéry avant un déplacement à Montpellier mardi prochain.

 

Vincent GREPINET